COTE D'IVOIRE / CONTRIBUTION - SANS OBJECTIVITÉ, L’AVENIR DE LA CÔTE D’IVOIRE EST COMPROMIS

Publié le : 15/11/22 - 10:41

Responsive image

Texte par : Adama Sidibé, Correspondance particulière

L’attitude de l’opposition politique en Côte d’Ivoire, en ce moment, ressemble à un jeu de dupes dont les adeptes sont dépourvus de tout raisonnement rationnel. 

Considérant la campagne de désinformation en cours depuis l’accession de Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara à la magistrature suprême, il s’avère opportun de rappeler que la posture d’une opposition politique ne doit pas se résumer au refus systématique de l’évidence. Bien au contraire, les mouvements politiques, au pouvoir ou dans l’opposition, doivent avoir pour soucis permanent le bien-être des populations.

Pour les opposants actuels, il est indécent d’apprécier les progrès réalisés par un adversaire. Dans notre pays, la majorité des partis politiques refusent d’admettre que SEM Alassane Ouattara est en train d’abattre un travail extraordinaire.

Le comportement de ces négationnistes ne répond qu’à une logique de lutte féroce pour la reconquête du pouvoir d’état. Accepter l’évidence signifie pour notre opposition un renoncement à cet objectif. Voici pourquoi elle s’adonne à une campagne de dénigrement sans précédent.

Pour assouvir leur envie d’accéder au pouvoir, les partis politiques de l’opposition font usage de la désinformation pour radicaliser davantage leurs partisans. Ainsi, le mensonge est l’arme choisie pour abattre un adversaire malgré ses excellents résultats.

Ce déni se manifeste régulièrement par ceux-là qui prétendent aimer la Côte d’Ivoire. Aimer son pays crée forcément en nous un sentiment de fierté et de solidarité en toute circonstance. Mais, quelques marginaux ont refusé de rejoindre le front commun des ivoiriens face à la prise en otage par le Mali de 49 de nos militaires. Cette mobilisation a néanmoins démontré le patriotisme de l’ivoirien nouveau. Une nouvelle conscience a donc vu le jour en Côte d’Ivoire.

De cette pratique nauséabonde, nous nous rappelons que certains ont traité le Président Houphouët Boigny de voleur avant de reconnaître le développement qu’il a apporté au pays. Une telle versatilité ôte toute crédibilité à ces dénigreurs instables et inconséquents.

Que recherchent ces vilipendeurs invétérés si ce n’est le chaos dans un pays qui a résolument pris son envol vers l’émergence? Pour des ambitions personnelles et égoïstes, nos pseudo-politiciens voudraient voir la Côte d’Ivoire sombrer dans un autre conflit interne.

À tous ceux qui suivent des leaders dont l’objectif est d’accéder au pouvoir de façon calamiteuse, nous demandons de faire preuve d’honnêteté afin de pouvoir mettre l’intérêt de la nation au dessus de tout égocentrisme. Il est grand temps que nous fassions usage de notre cerveau au lieu de nous engluer dans des sentiments platoniques.

Les hommes, quelle que soit leur grandeur, passeront mais la Côte d’Ivoire demeurera jusqu’à la fin des temps. La manipulation n’est pas la voie honorable pour prendre les rênes du pouvoir et espérer construire une société harmonieuse, paisible et prospère.

Suivre ces vendeurs d’illusions et s’approprier des slogans à la con tel que « on ne mange pas goudron », c’est compromettre l’avenir de notre beau pays et des générations futures.

Des faits, rien que des faits!

Adama Sidibé, Correspondance particulière 


Autres Articles