Troisième Édition de Africa Investment Forum– Le Coup de canon du Zimbabwé à Abidjan

Publié le : 05/11/22 - 16:59

Responsive image

Texte par : Demba D DIALLO

La troisième édition de Africa Investment Forum ouverte le mercredi 2 Novembre par le vice-président de la République de Côte d'Ivoire  Tiémoko Koné Meyliet a été marquée par le discours tranchant du président Emmerson Dambudzo Mnangagwa. 

Intervenant à tour de rôle au cours du panel qui a suivi la cérémonie d'ouverture sur le thème « Renforcer la résilience économique à travers des investissements durables » , le président Emmerson Dambudzo Mnangagwa n'est pas passé par quatre chemins pour asséner ses vérités comme : «  le monde extérieur ne veut pas du développement de l’Afrique ; tout ce qui les intéresse ce sont nos matières premières pour alimenter leur économie » .

Cette entrée du président Zimbabwéen a d’abord  glacé la salle du palais des congrès pourtant trop assez bien climatisée. Parce que tout simplement cette sortie tonitruante du numéro un Zimbabwéen   n’était pas attendue au cours du panel sur cette question, panel au cours duquel les présidents Nana Addo Dankwa Akuffo-Addo du Ghana , MME Sahle-Work Zewde de ka République Fédérale d’Ethiopie,  Tiemoko Meyliet Koné (Vice-président) ont eux également  pris la parole. Qu’à cela ne tienne le président du Zimbabwé écharpe aux couleurs  du drapeau zimbabwéen au cou  a chargé pour une  deuxième fois, le Zimbabwé soutient-il est un petit pays mais  qui a le taux d’alphabétisation  le plus élevé de l’Afrique. Les sanctions contre son pays relève-t-il ont duré vingt et un (21 ans).

Pour survivre «  nous nous sommes tournés vers nous-mêmes . Durant la covid-19 nous n’avons rien reçu de l’occident en dépit des sollicitations. Alors nous nous sommes tournés vers l’intérieur en faisant appelle à nos jeunes scientifiques pour produire de l’oxygène. Cela  a permis au Zimbabwé d’être au rebond » a-t-il conclu sur ce chapitre.  La salle a répondu par un tonnerre d’applaudissement  avec au passage quelques européens qui ont quitté la salle. Poursuivant le président Emmerson Dambudzo Mnangagwa  a martelé que l’Afrique doit avoir sa propre vision du développement. Elle ne doit pas conseille -t-il se laisser imposer des politiques venant de l’extérieur ; second tonnerre d’applaudissement dans la salle.

Pour terminer Emmerson Dambudzo MNANGAGWA a indiqué que c’est un paradoxe pour l’Afrique qui dispose de 60% des terres arabes mais qui importe du blé de l’Ukraine et de la Russie. Le Zimbabwé pour sa part est focalisé sur ses terres arabes avant d’interpeller certainement ses pairs présidents en ces termes « Dieu nous a donné ce continent , nous devons le développer  et ensemble  nous allons le développer ».

Incontestablement le Président Emmerson Dambudzo MNANGAGWA a été la vedette de la troisième édition de Africa Investement Forum qui referme ses portes le vendredi 4 Novembre 2022.

 Demba D DIALLO 


Autres Articles