Restitution de l’étude pour l’identification d’une solution digitale- La protection des lanceurs est une exigence pour prévenir la corruption (Dr Benjamin Laag Chef de Coopération allemande en Côte d’Ivoire)

Publié le : 02/07/22 - 19:59

Responsive image

Dr Benjamin Laag,Chef de la Coopération allemande en Côte d'Ivoire

Texte par : Demba Didi DIALLO

La lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire est en marche et est sur la bonne voie. La conférence de presse tenue le vendredi 1er Juillet pour la restitution de l’étude pour l’identification d’une plateforme de signalement des actes de corruption et infractions assimilées de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance(HABG) ravive l’espoir de voir ce qui est convenu d’appeler « phénomène » en parlant de corruption disparaitre de la Côte d’Ivoire, promet le Secrétaire Général de la HABG, Monsieur  Henry Aka

La protection des lanceurs d’alerte, des témoins, des experts et des victimes est désormais chose acquise en Côte d’Ivoire. Cette décision du Gouvernement ivoirien ne laisse pas indifférent l’Allemagne qui est le soutient de la bonne gouvernance en Côte d’Ivoire, soutient qui englobe certains secteurs clés tels que le secteur minier, la justice et la police. Dr Benjamin Laag qui est au cœur de la coopération germano-ivoirienne estime pour sa part que « la protection des lanceurs d’alerte, des témoins, des experts et des victimes est considérée comme une bonne pratique, même une exigence pour prévenir et lutter efficacement contre la corruption » Il souligne en outre qu’une protection efficace renforce la confiance des informateurs et accroît la volonté de partager les informations.

                                 Les félicitations de la Coopération allemande au Gouvernement ivoirien 

La Coopération allemande qui a été sollicitée par l’Etat de Côte d’Ivoire pour la mise en place de sa politique de bonne gouvernance beaucoup plus pour sa « disponibilité » que pour sa « dextérité » dira le Secrétaire Général de la HABG Henry Aka, est séduite par les progrès réalisés par la Côte d’Ivoire durant les dix (10) dernières années en matière de Bonne Gouvernance et de lutte contre la corruption. « De plus, le Gouvernement ivoirien a fait du renforcement de la gouvernance, un des piliers du nouveau Programme National de Développement(PND) 2021-2025 », puis, Dr Laag de rappeler en ces termes sur ce chapitre « à en lire les mots du Président de la nation sur la Préface dudit document référentiel, nous saluons que la Côte d’Ivoire continue à œuvrer au renforcement de la lutte contre la corruption et à la consolidation de la bonne gouvernance ».

Dr Benjamin Laag qui apprécie à sa juste valeur l’engagement du président Alassane Ouattara qui considère  la Bonne gouvernance comme l’un des aspects les plus importants pour les années à venir, l’Allemagne, indique Dr Laag comprend également que l’amélioration de la Bonne gouvernance est une condition préalable à la réalisation de la Coopération germano-ivoirienne. Et c’est pourquoi la restitution de l’étude pour l’identification d’une solution digitale pour la plateforme de signalement des actes de corruption et infractions assimilées marque le début officiel de l’un de objectifs pour lesquels la HABG a sollicité l’Allemagne. C’est-à-dire installée et déployer par la suite la solution digitale.

La Côte d’Ivoire sous l’autorité du Président Alassane Ouattara a pris des mesures efficaces de lutte contre la corruption et de valorisation de l’intégrité, mesures qui renforcent la transparence, la responsabilité et la participation citoyenne dans la vie publique, avance inexorablement d’un pas ferme et rassurant avec sa plateforme digitale adéquate et conforme aux exigences nationales et internationales en matière de lancement d’alerte, de sécurité de l’information et de protection des données à caractère personnel se réjouit la Coopération allemande. 


Autres Articles